Genèse 1

Comparer l'hébreu, le grec, le latin et la traduction de Catherine Vrignaud Cheyns en cliquant sur le bouton ci-dessous

         






1. En tête Elohim

crée

at les ciels

et at la terre.




























































2. Et la terre était tohou et bohou

et une obscurité sur la face de l’océan primordial

et le souffle d’Elohim

planant sur la face des eaux.







3. Et Elohim dit :

que lumière soit

et lumière fut.







4. Et Elohim  vit

at-la lumière que-bon,

et Elohim

distingua

entre la lumière et

entre l’obscurité.





5. Et Elohim

cria pour lumière    jour

et pour obscurité il cria   nuit. 


Et fut un soir

et fut un matin

jour Un.



6. Et Elohim dit

que soit une étendue

au milieu des eaux

et qu’elle soit distinguant

entre les eaux par rapport aux eaux.

7. Et Elohim fit at l’étendue

et il distingua entre les eaux

celles au dessous de l’étendue

et entre les eaux celles au dessus de l’étendue

et il fut ainsi.


8. Et  pour l’étendue Elohim cria ciels.


Et fut un soir

et fut un matin

jour deuxième.   






9. Et Elohim dit

que s’amassent

les eaux en dessous des ciels

vers un lieu Un

et que soit vu le terrain sec (yabbascha)


Et il fut ainsi.







10. Et Elohim nomma 

 le terrain sec terre (erets)

et appela  la masse des eaux   mers

et Elohim vit que- bon.











11. Et Elohim dit

que la terre (erets) fasse

verdir verdure,

herbe ensemençant semence,

arbre à fruit faisant fruit selon son espèce

et ayant en lui

sa semence sur la terre (erets).

Et il fut ainsi.


12. Et la terre  fit sortir verdure,

herbe ensemençant semence selon son espèce

et arbre faisant fruit ayant sa semence en lui selon son espèce.


Et Elohim vit que-bon.



13. Et fut un soir

et fut un matin

jour troisième.













14. Et Elohim dit

qu’il soit des luminaires

dans l’étendue des ciels

pour séparer

entre le jour et entre la nuit

et qu’ils soient

pour signes

et pour des rencontres

et pour des jours

et des années.


15. Et ils seront pour luminaires

dans l’étendue des ciels

pour éclairer sur la terre

et il fut ainsi.


16. Et Elohim fit at

les deux luminaires les grands

at- le grand luminaire 

pour la domination du jour

et at- le luminaire le petit

pour la domination de la nuit

et at les étoiles.


17. Et Elohim les mit 

dans l’étendue des ciels

pour éclairer sur la terre

18. Et pour dominer

sur le jour et sur la nuit

et pour séparer

entre la lumière et entre l’obscurité. 


Et Elohim vit que-bon.

19. Et fut un soir

et fut un matin

jour quatrième.



20. Et Elohim dit

que grouillent les eaux

bêtes grouillantes êtres vivants

et oiseaux qui volent

au dessus de la terre sur la face

de l’étendue des ciels.

21. Et Elohim créa

at- les monstres marins les grands

et at tout-être le vivant 

celui qui remue

dont grouillèrent les eaux

pour leur espèce

et at tout-oiseau à aile pour son espèce

et Elohim vit que-bon.


22. Et Elohim les bénit en disant 

portez fruit et devenez nombreux

et emplissez

at- les eaux dans les mers

et oiseaux

qu’ils deviennent nombreux sur la terre.

23. Et fut un soir

et fut un matin

jour cinquième.


24. Et Elohim dit

que la terre fasse sortir 

âme vivante

pour son espèce

bête et bestiole et animal de la terre

pour son espèce 

et il fut ainsi.

25. Et Elohim fit

at- l’animal de la terre pour son espèce

et at-la bête

pour son espèce

et at toute-bestiole du sol (adamah)

pour son espèce

Et Elohim vit que-bon.






26. Et Elohim dit :

que nous fassions adam

à notre réplique

comme notre ressemblance.

Et qu’ils commandent

sur le poisson de la mer

et sur l’oiseau  des ciels

et sur la bête

et sur la terre entière

et sur toute la bestiole rampant sur la terre.

























































































27. Et Elohim créa

at- le adam à sa réplique,

à la réplique d’Elohim

Il créa lui,

mâle et femelle

Il créa eux.















































28. Et Elohim les bénit

et Elohim leur dit:

portez fruit

et devenez nombreux

et emplissez at- la terre

et soumettez-la

et commandez sur le poisson de la mer

et sur oiseau des ciels

et sur tout animal celui

qui rampe sur-la terre.


29. Et Elohim dit

voici je donne  pour  vous

at-toute herbe ensemençant semence

qui sur -la face de toute la terre

et at- tout arbre  ayant en lui

fruit d’arbre ensemençant semence sera à vous pour nourriture.


30. Et à tout- animal de la terre

et à tout-oiseau des ciels

et à tout rampant sur la terre

qui-en lui âme vivante

at- toute la verdure de l’herbe

pour nourriture.

Et il fut ainsi.


31. Et Elohim vit

at- tout ce qu’il avait fait

Et voici- beaucoup bon 


Et fut un soir

et fut un matin

jour le sixième.


   













Genèse 2

1. Et furent terminés

les ciels et la terre et tout- son ornement.

2. Et Elohim acheva dans le jour le septième son œuvre qu’Il avait faite

et Il cessa au jour le septième

toute son oeuvre

celle qu’Il avait faite.



3. Et Elohim

bénit at- le jour le septième

et Il le sanctifia

car en lui Il cessa

toute son œuvre

qu’Elohim avait créée

pour faire.















 

















ATTENTION ! Genèse 1 n'est pas un reportage, ni le compte rendu d'un témoin  qui aurait assisté pendant six jours à la création de la planète Terre au milieu du Cosmos avec tout ce qu’elle comporte jusqu’à la création de l’humain et le projet d’Elohim pour et par eux.   

Avec Genèse 2 il forme un tout : un seul texte imagé, plein de symboles, de paraboles, de mythes, proposé pour  initier en toute liberté le lecteur d'hier et de toutes les époques à une Sagesse divine révélée pour comprendre et vivre avec intelligence. Il s’agit en fin de compte d'une spiritualité qui propose comment  sortir vivant de la mort sur terre.

1 BéRéchit : En tête, en un  commencement, dans un principe. Sur le plan de la tête, posé comme principe, l'univers a été crée. Le mot béréschit comporte six lettres comme le diagramme du cerveau à six couches.

          Le quatrième évangile commencera ainsi, en grec " en archè" était

                                                 LA PAROLE                                       

           Il renvoie immédiatement à Genèse 1 et 2.


- La lettre Beit est la seconde de l'alphabet, l'alpha/beit.  Elle vaut 2 et signifie "maison", également "dans".                         


 - Le mot "En tête " serait alors la création de deux têtes, deux maisons:

le macrocosme et le microcosme qu’est l’adam (l'étre humain: masculin et féminin).

Du texte nous pouvons faire les deux lectures.

En effet, le cerveau humain contient six couches principales. Bara shit=créa six. Six est la structure, le 7 n'est pas une couche mais le fonctionnement des six. (Gen.2) et les jarres à Kana. (Jn. 2,6)


-Alliance de Feu : berechit peut aussi se lire berit ( alliance) esch (feu).

Le verbe "faire"avec les mêmes lettres de esch en  hébreu est différent du verbe "créer".  Dans l'ensemble des textes bibliques ce ne sera rien d'autre que de créer pour " faire ce feu" : une histoire d'amour.


Elohim : dieux, c'est le  pluriel de El, dieu.


Elohim crée : un sujet pluriel avec un verbe au singulier, dans une langue qui ne connaît pas le pluriel de politesse !

En  hébreu, les lettres sont: 

1)  des nombres, de 1 à 1.000.   Par exemple, la première lettre d'Elohim est le Aleph, le A français, le Alpha  grec, valeur 1 qui se dit Ehad : un Nom Divin , différent du mot premier.   Le aleph final vaut 1.000 (Apocalypse 7,4).

2) mais également des mots. Par exemple Aleph veut dire boeuf, enseignant, époux, et Tav veut dire la marque, le signe.


at= de aleph à tav, première et dernière lettre de l'alphabet hébreu.  L’alphabet hébraïque comporte 22 lettres : de aleph (1) à tav (400) et 5 de ces mêmes lettres dites finales :  des centaines de 500 à 900, écrites autrement plus la sixième lettre : le Aleph final. Cette une manière de dire: totalement, tout en introduisant le mot, la lettre, le chiffre qui suit, en orientant vers lui le lecteur. J'ai décidé de laisser ces deux lettres dans la traduction de l'original, contrairement  à la majorité des traductions qui les retranchent.

Compléments sur l'alphabet hébreu


Les ciels pronocés schamaïm en hébreu signifient le nom (Shem/sham) dans les eaux (maim). Ceci annonce déjà le chapitre 2,4 où nous trouvons le NOM d' Elohim : YHWH.  Ce Nom signifie le mariage pour le Fils, l'Héritier. Il s'agit de filiation.  C'est dans ce NOM que Jésus demande de plonger, baptiser en grec, d'initier de cette eau, de cette information, pour être formé et construit  de l'intérieur. Le plus beau voyage.  

Le Nom Jésus en hébreu est la résurrection ( la lettre 300 prononçée schin/sin selon la ponctuation) au milieu de YHWH: YHschWH Jehoshoua, Jésus en français.

 En hébreu les lettres ne se touchent  pas. Il n'y a pas de voyelles écrites. C'est le souffle, l'oral qui les choisit pour prononcer les consonnes. Aleph est une consonne.

Ainsi,  sch/m, prononcé schem  signifie le nom:  prononcé sham signifie là, le lieu, la place; ce sera le jardin. Voir dans le 4° Évangile ( Jn 18,1- 19,41-20,18)

m/i/m  prononcé maïm signifie les eaux.

La terre : une évolution commencera avec elle.


2  La terre, (erets) mot différent de la adamah, d'elle il est dit qu'elle  " était" tohou.                   

En effet, la dernière lettre de l'alphabet hébreu est le tav (400) Le tav  de tohou est comme un premier cycle terminé. Un second cycle commence avec un beit. C’est un double  redoublement, Tohou wawBohou. La première instance est reliée à  la seconde par la lettre waw. Elle vaut 6 et signifie la conjonction et, le crochet ou l'humain selon sa ponctuation. 

Complément sur l'écriture de l'hébreu,

les massorètes note 1,1

Complément, l'alphabet hébreu, Note gen 1,2


Apparaît ici deux fois le mot "face"


3 La rencontre du masculin et du féminin donne la lumière, l‘énergie, la vie.  Notez que le soleil n'est créé qu'au quatrième jour.

La lumière dont il est question de ce  jour UN est celle de Dieu, rayonnant sur et en tout ce qu'il crée. C’est l’énergie, la force vitale.

L'évangéliste et Jean de l'Apocalypse diront plus tard que la Parole créatrice est Lumière éclairant toute personne (Jn 1, 4-5) (Ap 22,5)

Elle fonctionnerait en mode scalaire et non en mode électro-magnétique.  Science et conscience se rapprochent.


Elohim dit et cela est. En hébreu l'expression vaut  une équation parfaite.


4  Elohim voit maintenant ce qu'il a dit et ce qui est. Le verbe "voir" est très souligné dans le 4° évangile.

Aussitôt, et pour la première fois, il affirme que la lumière, la vie, est bonne. Il fait une différence, une séparation, entre la lumière et la non-lumière, la non vie, le non-vu, ce qui est mort, ou  le pas encore né.  Est-ce pour cela qu'il "cria" (v.5), autre verbe,  appela,  également l'obscurité, la nuit ?  Crier signifie habiter alors ce qui est nommé; allumer le feu, appeler à la lumière, à la vie. Le symbole du Tao l'exprime. Jésus dit la même chose. Le verbe "demeurer" suit le verbe "voir", après l' appel à "venir".



5  Ce jour entier,  jour et nuit, est nommé UN, Ehad en hébreu et non pas Premier qui est un autre mot. 

Comme "YHWH UN" ( Deut.6,4-7) qu'il faut écouter et " les deux pour Personne UN ( e) = Ehad "  (Gen. 2, 24)

Le 4e Évangile le répètera souvent: Jn 17,20-24.

Quand Jésus souhaite que "tous soient "UN"il fait allusion à ce passage.

Fin du jour UN.

Début du Jour 2 



6 et 7 Une étendue, un espace, un éloignement, une distance, un écart, une différence : entre les eaux d'en dessous  et celles d'au dessus.

L'échelle de Jacob avec tout en haut YHWH  illustre bien cette notion. Échelle, escalier, école..( Gen 28,10-22). Jésus reprendra cette image dans l'épisode de Nathanaël ( Jn.1, 45-51) et  concernant les jarres de la noce à Kana ( Jn 2, 6-7). Il s'agit également de l'image des 6 couches de notre cerveau.




8 Entre les deux eaux, l'étendue est "criée "les ciels". Ce mot est toujours au pluriel . En hébreu il peut se lire : le NOM dans les eaux.

Le verbe choisi, qara, signifie : nommer, y habiter, donner un nom, proclamer, appeler, inviter, annoncer, allumer le feu.

Voici les cieux ouverts ! "Père de nous , qui es aux cieux. Que ton NOM soit sanctifié. Que ton royaume arrive. Que TA volonté... "

 

Important : Le refrain  "que-bon" n'est pas prononcé pour le deuxième jour. Seul jour non qualifié de bon ! Et pourtant la structure des ciels est en place. Alors pourquoi ? Peut-être parce que les ciels ne sont pas encore habités par des Adam d'en haut  car pas encore de Adam en bas  ni créé, ni fait.

Fin du second jour


Début du Jour 3

9  Vers un lieu UN: EL  MAQOM  EHAD, sont trois noms divins.

- El est le singulier  de Elohim.

- MAQOM : en Gen.2 nous verrons que ce lieu est le jardin . Car Schem est le NOM ; les mêmes lettres prononcées Scham est le mot Là, le Lieu . Le Nom YHWH dans le lieu, le jardin. C'est là que Jésus sera arrêté ( Jn. 18, 1-11) et enseveli dans un jardin (Jn. 19,38-42).

- EHAD : UN .


Le SEC, appelé TERRE, signifie sol sec, erets en hébreu. Différent de sol cultivable, adamah, sol cultivé par l'adam, lire gen 2,5 à 8. 

Le sec s'oppose aux eaux d'en bas. Elohim souhaite que le sol sec soit vu. Jésus le dira en première instance à Nicodème ( Jn.3,3).

Le verbe voir signie  aussi "comprendre".


10  Et pour  la masse des eaux on peut également traduire " il cria jours".

En effet Yom est Jour,  Yam est Mer. Ils ont le même pluriel Yamim.

Jonas restera trois jours dans le ventre du gros  poisson femelle  mammifère qui retourne chercher Jonah dans l'eau pour le mettre et le rejeter au sec. (Jon 2,1et 2,11).  

.Jésus marche sur la mer (Jn 6,16-21).  Le fils de l'humain  doit rester les trois jours suivants  dans le ventre de la terre, du sec, arrosé des eaux d'en haut (Mt 12, 40)


Ce troisième jour est dit BON à deux reprises: ici, la  première fois, où le sec est seulement vu. C'est comme pour combler le silence du second jour, où les ciels seraient faits, mais  vides. La seconde fois au v.12.  Le 4° évangile en parle   (Jn 1-1 à 4,54)  spécialement  l'épisode de Nicodème en chapitre 3 où il faut en seconde instance "entrer" dans le royaume des cieux ou de Dieu et les épisodes concernant Kana.   


11. Elohim commande à la terre de produire verdures et arbres à fruits, avec une grande diversité. 

Il  donne à chaque élément  tous les moyens de se reproduire sur la terre, en ayant sa semence en lui-même.

L'arbre des vies que YHWH-Elohim fait germer ( Gen 2,-9 ) au milieu du jardin qu'il a planté fait clin d'oeil  "dans le  jour le troisième" ( Jn, 2,11) à  une certaine noce à KANA, qualifiée de " principe" des signes dans cet évangile. L'arbre à fruit est un symbole biblique fort.




12 Et la terre répond au souhait d'Elohim : elle est programmée.

Pour la seconde fois en ce troisième jour il est dit que cela est bon à propos de la verdure, de l'herbe, de l'arbre faisant fruit et de la semence en lui.

Compléments sur Jardin persan, note 2,8

L'arbre sera souvent évoqué, ainsi que la semence, et en lien  avec les interventions divines. (Genèse 2). 

Parabole du semeur : le semeur est sorti pour semer sa semence.(Luc 8,5). Parabole des talents (Mat 25, 14-30) ou des mines (Luc 19, 11-27 ).

Le mot " selon son espèce" ne sera pas employé pour  l'adam, l'humain d'en bas, masculin et féminin,  ni pour l'Adam  d'en haut, le Fils de l'humain  (gen 1, 26 et 27).

13  Le troisième jour demeurera le jour d'une première action aboutie. Un tohou.

Le troisième jour termine une première sous-unité sur 6 jours créés.

Les deux sous-unités, qui forment ensemble une seule unité,  sont reliées par la lettre waw, qui vaut six. Elle signifie la conjonction ET,  crochet et aussi  l'humain,  mâle et femelle.


L'expression " le troisième jour" sera fréquemment utilisée dans la Bible pour caractériser une action divine atteignant son objectif (Osée 6,1-2, Gen 22,4...)

Dans le NT " le Jour le  troisième ": le mariage, l'union  à  Cana, est le "principe" des signes et non pas le "premier" signe: la Résurrection (I Cor 15, 3-4. Eph.5,32)

Fin du troisième jour

Début du Jour 4



14-18 Luminaires : d'abord pour devenir des SIGNES.

1) Afin d'organiser des RENCONTRES, établir le CALENDRIER des jours et des années. 

Le rédacteur pense aux SEMAINES comportant six jours d'activité et un jour particulier,  le septième (Gen.1,26 - Gen. 2,1-25) 


Le calendrier lunaire, fondé sur la durée basique de sept jours, est à l'époque et demeure encore un calendrier suivi par beaucoup.


Le calendrier solaire s'en distingue, permettant de donner l'heure, la minute, la seconde, le jour, le mois, l'année. Cette horloge est suivie mondialement.


2) Afin d'éclairer la terre  jour et nuit.  Ceci  correspond à la seconde utilité des luminaires.


Avec ce quatrième jour commence une seconde sous-unité de trois jours.


Il en est ainsi du cerveau humain  :


Les trois premières couches sont simples .

Les trois suivantes ont des sous-couches ou des strates :

la 4° couche est double.

la 5° couche est tripple.

la 6° couche est double.


La somme de 3 couches +7 couches  font : 10 .

Ce chiffre 10 est très important dans la Bible ainsi que les chiffres 3 et 7. Ils correspondent à des lettres hébraïques et ont une signification.

Ces couches sont des contenants pouvant accueillir des contenus.

Ils sont comparés à des jarres de pierres. ( Jn. 2,6-7)








19 Fin du quatrième jour

Début du Jour 5




20 

Après  la création du minéral puis du végétal arrive la création de l'animal : le cinquième jour est consacré aux  vivants, à ce qui remue, se déplace: pour peupler le ciel et la mer.

         L'action d'Elohim suit une logique, une montée, une croissance...

Le mot espèce est répété avec insistance. La capacité de se  reproduire est inscrite dans la nature de chaque espèce.       


On peut remarquer les redoublements permanents, les distinctions, les enrichissements.










22.

Elohim BENIT:

-Il dit du bien de ces vivants,

-Il approuve et désire leur reproduction, logiquement puisqu'il leur en a donné les moyens.

-Il souhaite qu'ils se multiplient au lieu de s'éteindre.



Bénir c'est aussi accorder la puissance nécessaire à l'accomplissement d'une tâche particulière et dans une situation particuliè

23   Fin du jour 5

Début du Jour 6



24  Première partie  du 6° jour.


C'est du tohu-vabohu :  redoublement  double.

Ici commence le sixième jour par rapport à  la Terre ( ERETS, erets en hébreu). Ce mot,  utilisé depuis le verset 1, concerne la terre   et tous les animaux vivant sur la terre selon et pour leur espèce.

La première instance du 6° jour est la continuité du 5° jour. L'expression "pour  son espèce", répétée à plusieures reprises,  contient bien la notion de descendance.

25

Elohim passe à l'acte. 

Grande nouveauté : à  la dernière ligne apparaît pour la première fois le mot Sol (adamah, en hébreu ADMH ) terre, comme matière. Ce mot est différent du mot eretz terre.


Le mot espèce est souvent répété.  En 24  deux  fois et en 25 trois fois.  Le mot espèce ne sera plus employé   pour les terriens avisés de Genèse 2. 

Une certaine  "espèce",  un certain animal du sol, masculin ou féminin est aussi fait par Elohim. Clin d'oeil désignant le serpent de genèse 3, 1. Il est  " avisé/rusé plus que tout  animal des champs que YHWH ELOHIM  avait fait ".  Jésus nommera certaines personnes  "engeance de vipères ": une espèce !


26  Seconde partie du 6° jour.


En hébreu le verbe "faire" signifie  "faire le feu ": Faire  par amour,  aimer , donner la vie. Dieu est AMOUR. Le premier mot de la Bible peut se lire comme alliance de feu, ou alliance d'amour, en hébreu berit esch . 

         

         Faire est un verbe différent de créer. Jusqu'ici Elohim, qui est le pluriel de El, crée, dit  et fait seul . Les  verbes sont  au singulier.

Pour la première fois ici le verbe faire  est employé au pluriel. C'est un "NOUS". Clin d'oeil à " Père de NOUS qui es aux cieux...... "   


Ici apparaît pour la première fois le mot ADAM  après le mot féminin adamah ( admh) au verset 25. La adamah produit l'être humain masculin et féminin : les adams, les teriens, les humains, les glébeux....



ADM, lu à partir des lettres, peut être compris comme


1) AD-M . ad vapeur et M final, qui vaut 600. Il  s'agirait de l'Adam d'en haut. Ad est la vapeur qui sort du sec : le désir.  ( Gn 2,6)

AD est Aleph, l'énergie divine, l'enseignant, le boeuf,  au sein de Dalet, le 4,  la porte, l'Homme cosmique final, le Roi : M. Comme le Père le Fils de l'humain a la vie en lui-même ( Jn 5,26)

Aussi comme la  porte, le  dalet, le 4, au  milieu  de AM : la mère.(A-d-M)

De Jésus il sera dit : " Ecce Homo" "Voici l 'Homme ." Jésus dira : "Je suis la porte ". (Jn10,7)



2) A- DM  peut également se comprendre comme "Aleph A ( l 'énergie divine) dans le sang (dam DM)" Il s'agit des humains, les adam d'en bas. Le globule rouge du sang est la seule cellule du corps qui perd son noyau. 

Beaucoup de mots et de verbes sont construits autour du mot sang : ressemblance, silence, repos, milieu, calme, tombeau (chambre nuptiale et couche nuptiale dans le cerveau qui reçoit le nerf optique)   ressembler, larme : le sang de l'oeil.


"Que nous fassions ADAM

"à"    la  réplique, " à" l'image, "dans" l'icône d'Elohim. (lettre beit, qui vaut  2 et signifie maison).

"comme"    sa ressemblance.  (lettre kaf, 20 qui signifie plante du pied,  hanche,  paume de la main). De 2 à 20 par le 200, reich, le principe,  au Kaph final , le 500, "la dernière porte qui s'est enfoncée loin dans la terre". (voir Lam.  Jér. 2,9)

 La lettre  hé 5 est le souffle ( Gn 1)  le nun 50 est le poisson, 500 le kaph final . Cette lettre kaf final est la dernière de B/R, bar,  le jeune Fils, le grain de blé, la pureté et devient barak B/R/K qui  signifie "bénir ". Ce verbe signifie revêtir de force salutaire, accorder (Gn 2 et Lc 1,26)


Le  verbe dominer signifie aussi : soumettre, piétiner, appliquer, fouler, ramasser, recueillir.  Ils seront des "Sujets",  des "JE  SUIS" en  Face de "JE SUIS".

 Ces adam là mâles et femelles recevront ( un pluriel !)  plein pouvoir sur ....

Ils formeront la fraternité des dieux,  issue du même dieu père : YHWH est son NOM. ( Gen.2 )

.  Les adams sont crées capables d'aimer, de faire par amour pour le dieu biblique,  de répondre  au projet, au désir et à la volonté  du dieu créateur.  C'est ce que Élohim dit.  

 Elohim émet son désir,  son aspiration, son plan d'amour,  donne le sens de la création et de la vie.  Son souhait : qu'advienne en face de Lui des êtres pour l'éternité. Une égalité ( Je Suis qui Je SUIS), parfaite équation de la première Personne au singulier. Ce  sera en même temps et la liberté de l'humain d'y répondre et la réponse à son désir le plus haut : l'absolu. Elohim annonce genèse 2. En hébreu le verbe dire est en même temps la Parole et la chose. Aussi à transmettre.   

 


 

27 Elohim passe à l'acte en deux  phases :


1. Il crée l'adam,  mâle et femelle, ici avec article, uniquement  à sa réplique : il le répète 2 fois.


Les Adam sont crées à l'image d'Elohim ( un pluriel ) . Ils sont donc des Elohim capables de créer  leur ciel et terre, capable de dire et de faire. Et de VOIR.  Ils sont libres et responsables. Les Adam ne sont pas  créés mâle et femelle selon leur  espèce mais à l'image d'Elohim.

Deuxièmement : ce sont les adam   mâle ET  femelle ENSEMBLE qui sont la réplique d'Elohim.

L'adam mâle ou l 'adam femelle en parfaite égalité ne sont chacun que la moitié d'Elohim. Aucun autre vocable remplace la conjonction  ET  ! VAV  prononcé OU comme dans le "Rabbouni" de Mariam la Magdalène.  ( Jn 20,16)


2. Mais, précision importante, il ne crée pas l'adam à sa ressemblance: il laissera à l'adam mâle et femelle la liberté  de réaliser ou non la ressemblance à et avec lui. Gn 2.

Il ne les crée ni homme et femme, ni  époux et épouse, ni fiancé et fiancée  mais seulement adam mâle et adam femelle. ( Gn.1, 27 )

Pour être frères il faut que les frères terriens ( pluriel du masculin et féminin, issus de la adamh, mot féminin) aient le même père, le même dieu. Théos en grec.  Par rapport à Elohim le mâle et la femelle terriens sont féminins. 



Ici il s'agit de l'adam du sixième jour : le terrien.

Il reçoit les moyens, le bios,  pour devenir co-créateur de l'Adam d'en haut.

En Luc 15, le jeune fils demandera à son Père le "ousia" en grec : l' héritage. Le père donne aux deux fils seulement le "bios". Le cadet s'éloigne de son père  YHWH , dilapide tout son bios et  devient malade et surtout sans salut.

Le psaume 127(126) parle durement de la même chose.

Ceci explique le verbe "que nous fassions", un pluriel, différent du singulier "Elohim crée" .


La ressemblance à faire sera adhésion ( amen), réalisation  et sanctification par YHWH même et  l'enseignement parfait de Jésus, l'Emmanuel d'en haut du couple Mariam et Joseph,  seul incarné.   


3. Insistons enfin sur une affirmation capitale. Dès  les premiers instants de leur création, Elohim  crée en même temps, l'adam masculin et l'adam féminin: "il créa eux", un pluriel.

Les mots sélectionnés sont sans ambiguïté, "mâle" et "femelle". Il  n'y a donc aucune antériorité ni supériorité de l'un par rapport à l'autre, du  terrien masculin  par rapport au terrien féminin.

28 Il les BENIT: il les approuve, dit du bien d'eux, et les prend sous sa protection. L'arbre à fruit est un symbole biblique fort.

Il résume leurs missions.

Il leur souhaite JOIE, bonheur, développement et multiplication.

Ils doivent aussi nommer et prendre soin de l'équilibre entre mers, ciels et terre et tout ce qui y vit (fondement d'une saine écolo

29   Elohim donne comme nourriture aux humains herbes et arbres qui portent en eux la capacité de reproduction.


30  Elohim donne comme nourriture aux animaux de la terre toute la verdure.

31 Elohim en créant en même temps  l'humain mâle et femelle  atteint le sommet de sa création. Il se reposera de créer. Ce verbe  veut dire se reposer par forte chaleur,  chômer,  cauma en latin. 

D'où un superlatif :  Très bon


Ici se termine la seconde sous-unité de trois jours sur six.  Elohim ne  créera plus de biologique  au delà des six jours,  qui forment une unité plénière. L'univers, le macrocosme est en parfait état de marche. Le microcosme qu'est  l'humain également. Deux têtes .


S'il n'y a que six couches dans le cerveau humain, il y a pourtant un 7° jour après les 6 jours de la semaine. Elohim, le dieu créateur donne à l'humain mâle et femelle  le "bios" afin de travailler ensemble à l'héritage du 7° jour le "ousia" en grec, l'être. Il s'agit "d'ontologie " des déclinaisons du verbe grec "eimi ", être "je suis"  ( parabole du fils prodigue qui demande la ousia . Dieu donne aux deux fils le bios Lc15,12 ) .

Le cerveau de l'humain comme un ordinateur est en état de fonctionner,  d'être rempli comme un logiciel  des Paroles du dieu de la Bible : YHWH .  Il s'agit de l' initiation d'une Sagesse à comprendre, à aimer, à mettre en pratique : être témoin, modèle exemple pour servir. Vocation et mission  (1, Tim 3, 1....)   Il s'agit de la première et plus grande Loi : la Loi de l'être, Loi ontologique, le "Je  Suis " et le "Je Suis Celui  Je Suis. " 

Il s'agit du "sacerdoce royal, du Roi du Royaume des cieux  :

Matthieu 19, 1 à 12. 

Un eunuque est un gardien de la chambre nuptiale ! Il est question ici du "mariage" de l'union unique de l'homme ET de la Femme en Esprit et en Vérité. 

Jésus renvoie sans contestation possible à Genèse 1 et 2. Jn 4,23-24

Jésus rappelle ainsi la loi de la fidélité à un seul mariage valide selon YHWH et au delà de la mort de l'un ou de l'autre. Également  d'autre part  celle de l'interdiction du divorce d'un tel mariage selon YHWH.

Un divorce et un remariage sont possibles après un mariage non valide selon YHWH.

Fin du jour 6



LE Septième jour


1 et 2  Tout est en place pour terminer l'oeuvre des six jours créés.

  Le mot oeuvre contient le mot melek: le roi . Au 7° jour il s'agit de faire le Roi du Ciel avec l'humain mâle et femelle. La semaine hebdomos(g) est faite de sept  hepta (g) jours.

Sur le septième jour, le sabbat, voir note 2,2

Lire une première ébauche de commentaires concernant le chapitre 1 de Genèse sur le site perso de catherine.vrignaud (année 2005/2006)


Complément sur numérotation des chapitres et versets dans les Bibles, note 2,4

3. 

Le septième jour de la semaine est le seul  béni par Elohim. C'est un jour spécial différent des six jours précédents. Ceux-ci ont été créés en vue du septième.

Bénir baraq (h) est revêtir de force salutaire, accorder, souhaiter la puissance nécessaire à l'accomplissement d'une tâche particulière et dans une situation particulière. C'est aussi entrer dans une relation. Le nom baraqah (h) désigne un bassin, un réservoir.  C'est au bassin de Siloé ( envoyé) que Jésus commande à l'aveugle de naissance d'aller se laver. Jn 9,7.

Consacrer  qadasch (h) signifie être saint, mettre  à part, reconnaitre  pour saint, considérer comme saint, déclarer saint, une fête à célébrer, louanger, montrer, se maintenir en état de sainteté. Il s'agirait du Temple hieron (g), du sanctuaire le naos (g). Jésus parlait de son corps comme d'un  sanctuaire (Jn 2,21).  Le contraire est le verbe profaner : violer le caractère sacré et le nom profane signifie "hors du temple".

le même mot q.d.schin " être saint" veut aussi dire " "prostitué, prostitution" selon qu'une personne choisit l'Époux divin YHWH ( gen.2) ou le "faux époux" , le serpent de la chute (Gn. 3)



Lire Genèse 2 

de 2,4   à   2,25

http://www.thomasjch.one/gchap2.html








Retour en début de page, Genèse chapitre premier

http://www.thomasjch.one/gchap1.html

Lire Genèse chapitre deux

gchap2

Lire Genèse chapitre trois

gchap3

Lire Genèse chapitre quatre

gchap4